Mysterious School est un lycée où des choses étranges s'y passent ..
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Memento, homo, quod pulvis es

Aller en bas 
AuteurMessage
Radoval Dualkk

Radoval Dualkk

Messages : 7
Date d'inscription : 30/11/2010


profession: Professeur
Classe:
Race: Humain(e) a pouvoir

Memento, homo, quod pulvis es Empty
MessageSujet: Memento, homo, quod pulvis es   Memento, homo, quod pulvis es Icon_minitimeLun 6 Déc - 14:49

Radoval entra dans la salle D. Habituellement il aimait bien cette pièce, son atmosphère relâchée de lieu où les décharges d’énergie se perdent avec désinvolture, et son odeur de vieux bois ; et ne manquait jamais, lorsqu’il était seul, de respirer un bon coup le parfum subtil de cet endroit, annonciateur de paniques estudiantines à venir.
Mais pas cette fois. Il se contenta d’entrer brusquement, de refermer rapidement la porte derrière lui –sans toutefois aller jusqu’à la faire claquer-, et de se placer au centre de l’estrade, d’où il pouvait sans effort embrasser d’un regard toutes les rangées.
Elles étaient vides ; les cours d’Élémentalisme pratique n’avaient pas encore commencé, il fallait d’abord que les élèves acquièrent les bases avant de se lancer dans ces perfectionnements. Elles étaient légèrement poussiéreuses ; Radoval les aimait bien comme cela.

Il passait sa hargne sur la poussière.

"Cible invisible et tourbillon."
Des sons étranges se firent entendre dans la grande armoire au fond de la salle. La cause de la disparition des élèves … toujours insaisissable …
"Cible : moins de 125 cm^3."
La serrure de l’armoire cliqueta. Il ne le connaissait pas vraiment, il l’avait toujours trouvé trop … mou avec ses élèves ; ce n’était pas le genre de personne avec laquelle il se serait lié d’amitié.
"Attraction. Au contact. Manufacture d’arme."
Les portes de l’armoire s’ouvrirent en grand sous la poussée de la vague floconneuse qui avait dévissé de l’intérieur les bocaux qui la contenait, puis crocheté la serrure qui la retenait encore ; la masse grise libérée se précipita vers les paumes offertes de M. Dualkk. Les élèves ne suffisaient plus, à présent, il lui fallait des professeurs ! Radoval tendit une main en avant, et l’explosion localisée qui s’ensuivit projeta la poussière amassée dans toute la pièce. Pour le professeur d’Élémentalisme pratique, faire disparaître son collègue de Mathématiques n’était pas une extension des kidnappings précédents, ni même une attaque : c’était l’assurance tranquille du coupable qui se savait invulnérable. La boule de poussière restante, dans la seconde main de Radoval, se condensa en une lame au tranchant eidétique. Et cela le mettait hors de lui.
"Monodimensionnel."
Le coup d’épée que Radoval adressa à son rival imaginaire se transforma en une projection cinglante qui s’effondra après avoir cisaillé l’air sur 5 mètres, juste avant d’entailler le mur. Le pire, c’était ce sentiment d’impuissance face à cet enchaînement sans fin.

Son ardeur ne serait-elle donc jamais suffisante ?

"Inoffensif, apparemment …"
La poussière alla doucement se ranger dans ses bocaux réservés. M. Dualkk se sentait aussi amer que las.

Mais quels que soient les évènements, il était sûr d’une chose : il ne baisserait jamais les bras face à son devoir.
Il ne renoncerait jamais à protéger l’école … par tous les moyens.

Il referma l’armoire avec une clef tirée des profondeurs de sa robe, et s’apprêta à sortir de la salle.
Revenir en haut Aller en bas
 
Memento, homo, quod pulvis es
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quod me non necat me confirmat [PV:Ledha]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mysterious School :: Intérieur de l'établissement :: La classe D-
Sauter vers: